Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Les Comics [Part One]

Le comics Kézako ? J'imagine que pour beaucoup d'entre vous cette question n'appelle qu'une réponse : les comics ce sont des BD américaines avec des super-héros dedans. Et bien pas tout à fait.

Définition, définition vous avez dit définition ?

Aux USA, le terme comics provient d'une contraction de l'expression comic books. Ce terme a tout de même un lointain rapport avec les comic strips mais lorsqu'un américain vous parle de comics, de nos jours, c'est bien de comic books qu'il s'agit.

En France, il est souvent utilisé le terme comics pour désigner à la fois la BD américaine et la BD anglaise. Cependant, si vous avez le malheur de dire comics pour une BD anglaise, les puristes vous sauterons à la gorge en vous disant que c'est comic qu'il faut utiliser car, dans ce cas, c'est la contraction de comic paper ou comic magazine.

Bon, je vais donc prendre le risque de blesser les plus intégristes en usant du terme comics pour désigner la BD anglo-saxonne en général.

Un peu d'histoire...

Le comics trouve son origine aux Etats-Unis avec les comic strips, qui n'étaient souvent composés que d'une seule bande dessinée que l'on retrouvait dans certains journaux.

Le premier comic strips est The Yellow Kid qui paraissait dans le journal The Truth à la fin du 19ème siècle, ce n'est donc pas tout jeune.

 

Le premier ersatz de comic books (donc comics si vous avez tout bien suivi) date lui des années 30, Funnies and Parades en 1933 par un certain Max Gaines, il ne faisait que 8 pages.

Ce n'est qu'en 1935, avec New Fun Comics, un magazine de 36 pages que l'on peut véritablement parler de comics.

 

En 1937, Detective Comics (qui deviendra plus tard DC Comics, l'un des deux plus gros éditeurs de comics à l'heure actuelle, D.C. pour Detective Comics) fait son apparition ainsi qu'un certain personnage dénommé Batman. Alors ce n'est pas encore le personnage que l'on connaît, il n'a pas cette dimension super-héroïque.

Pour voir le premier super-héros dans les comics il faut attendre 1938 et Action Comics qui relate les histoires d'un certain Superman.

De 1938 à 1951, période que l'on surnomme le Golden Age, va fleurir tout un tas de comics emboîtant le pas à Superman donc essentiellement relatant des histoires de super-héros (Batman, Flash, Wonder Woman, Green Lantern, etc.) Notez qu'au milieu des années 40 apparaissent des personnages tels que Captain America ou Human Torch chez un éditeur, Timely Comics qui se fera appelé plus tard Marvel Comics. C'est aussi durant ces années qu'un certain Walt Disney va sortir ses premiers comics mettant en scène une souris du nom de Mickey, déjà célèbre au cinéma.

Du milieu des années 50 jusqu'au début des 70, certains super-héros vont même avoir leur séries télévisés notamment Superman. On appelle cette période le Silver Age. C'est durant ces années que les deux plus grands éditeurs vont s'affirmer en relançant certains de leur super-héros ou en créant de nouveaux : d'un côté DC Comics et de l'autre Marvel Comics dès 1961 avec un certain Stan Lee à la barre. Dans le même temps, c'est aussi l'essor des comics relatant la contre-culture des années 60, un peu plus délurée et plus psychédélique avec notamment les Zap Comix de Robert Crump et son fameux Fritz The Cat en 65 qui sera porté sur grand écran en 72.

Dans les années 70, de profonds changements sont opérés par les deux principaux éditeurs DC et Marvel. On appelle ces années le Bronze Age. C'est l'essor des comics « fantastiques » tel que Swampthing, Ghost Rider ou Conan. La plupart des personnages existants sont de nouveaux remaniés voire l'on en fait disparaître.

C'est aussi durant ces années que certains auteurs anglais commencent à faire parler d'eux au travers d'un magazine du nom de 2000 A.D. comme un certain Alan Moore par exemple (mais nous en reparlerons).



Depuis la fin des années 70 nous sommes entrés dans le Modern age du comics...

Et alors ?

Cette petite chronologie qui n'est absolument pas exhaustive, vous convaincra, je l'espère, que bien que le genre super-héroïque soit celui qui ait popularisé le comics, il ne reste, pourtant, qu'un sous-genre. Donc oui, il existe des comics qui ne parlent pas de super-héros, les Picsou magazine de votre enfance (et d'aujourd'hui d'ailleurs) en sont de parfaits exemples.

Cette dernière remarque est d'autant plus valable de nos jours, où de nombreux éditeurs (même les gros institutionnels) tendent à se diversifier et à ne plus se cantonner au genre super-héroïque et en ce sens les comics se rapprochent de plus en plus de ce que l'on peut lire dans la BD franco-belge.

A suivre...

Rédigé par Coffy

Publié le 19 octobre 2006 à 09h53

Dernière mise à jour le 5 septembre 2010 à 19h38