Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Jailbait : Guide de survie !


Que dirait Bill si il apprenait que tu as mis ta b**** dans la bouche de sa fille de 16 ans ?


Il faut faire attention, de nos jours non seulement les filles en fleurs s'habillent de plus en plus tôt de plus en plus court. Mais certaines poussent le vice à se faire passer pour plus vieilles qu'elle ne le sont. Et pour éviter d'apprendre le lendemain matin qu'elle est encore au lycée, il serait bien d'observer quelques règles simples qui permettrait d'éviter la plupart des problèmes.

Règles N°1 : L'apparence !

C'est là que se trouve le problème, mais aussi parfois la solution. Un entraînement vous permettras de ne pas tomber dans tous les pièges. Néanmoins certaine physiologique brouille définitivement les pistes. Par exemple :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
19 ans



Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
14 ans.


La coiffure ainsi que le maquillage est très important. Une coiffure plus recherchée, plus esthétique, ainsi que le maquillage vieillira instantanément la personne. Leur absence à l'opposé donnera un coté plus jeune à la personne. Il est donc bon après une première évaluation, de rajouter ou d'enlever quelques années pour se rapprocher de l'âge réel de la fille.
Plus précisément, il est intéressant d'observer quelques signes qui sont beaucoup moins visibles, mais plus indicatifs, comme les micro-rides qui sont déjà présent à 20 ans autour des yeux et sur le front (plus rarement la bouche ou le menton) ou encore les expressions, une fille plus âgées utilisera une gamme d'expression plus complexes et différenciées qu'une fille plus jeune.

Règle N°2 : La caractère !


Attention !
Le caractère est une fausse piste. Le caractère enfantin, naïf, joyeux, triste, sérieux, enjoué, réaliste ou cynique n'est pas à prendre en compte. Les différences interindividuelles sont trop fortes pour permettre une évaluation de l'âge à partir de ce critère. Cette deuxième règle demande donc une attention particulière pour ne pas se faire tromper par le comportement de la fille. Il n'est pas discriminant quand au choix de votre partenaire.

Règle N°3 : La recherche subtile d'informations !

Il n'est pas de bon ton de demander son âge à la fille consternée, elle peut vous mentir, elle peut s'en offenser, elle peut ne pas répondre, elle peut tout simplement partir ailleurs. Elle peut aussi vous mentir sur ce qu'elle fait, ses études ou son travail. La recherche d'information est donc primordiale et doit être aussi directe et rapide que subtile car dans certaine situation, la conversation peut couper court et la relation peut devenir rapidement physique.
Elle doit donc s'intégrer dans la conversation et se baser sur la recherche de la vie de la personne. Même si des erreurs peuvent se glisser, il faut se créer une visualisation de la dépendance de la fille.
Une fille qui travail ou est étudiante dans le supérieur a de grande chance d'être d'un age apte à la copulation. La recherche doit donc être concentré sur la présence d'un logement autonome (seule, avec coloc, en crous, autre) qui permet de réduire les risques et toute information qui assure de ce qu'elle fait, les anecdotes où les problèmes que seule une personne majeure rencontre est essentiel. A l'opposé, toute erreur doit être impérativement considérée comme une alerte, exemple réel : ne pas savoir que le jeudi est le jour des sorties étudiantes. Le faux pas est irrattrapable. L'alarme est activée et la conversation doit s'éteindre et partir (cf la fuite).

Tout doute sur l'age de la partenaire après ses trois étapes doit provoquer la fuite irrémédiable du sujet. Nous vous rappelons qu'en cas de complications les conséquences peuvent être lourdes et irrémédiables.

La fuite :


La fuite doit être brève, cassante, sans préavis et sans retour. Elle doit empêcher la fille de tenter d'engager la conversation (ou autre) avec vous pour le reste de la soirée. Néanmoins, il ne faut pas, pour vos conquêtes futures, qu'elle devienne une publicité négative, il faut donc resté courtois, mais direct. Il faut lui faire comprendre qu'elle n'est pas à votre menu de ce soir, que vous n'êtes pas intéressé. Plusieurs techniques sont possibles. Le mot d'ordre reste : empêcher un contact physique.
Si vous ne pouvez pas fuir, il faut absolument sacrifier quelqu'un. Il faut faire reporter l'attention de la prédatrice vers une autre cible, connue ou inconnue. Cette décision doit être prise qu'en dernier recours, souvenez-vous que tout le monde n'a pas eu une préparation face à une mineure qui cherche à pousser à la faute.
C'est comme envoyez un bleu directement au casse-pipe ; il ne vous le pardonnera peut être jamais. Mais dans la jungle seul votre survie compte.

NB : Pour les plus psychopathes, repérer une de ces prédatrices pour la lancer sur les traces d'un autre peut être une stratégie. En effet accablé par elle il lâche la piste d'une autre proie que vous pouvez reprendre à votre avantage.
Discussion sur cet article : 127 messages (Dernier message : 30/08/2010 - 20:49:10)