Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Witch Hunter Robin

La STN-J est une organisation chargée des affaires étranges que la police ne peut pas résoudre. Robin une jeune fille qui maîtrise le feu arrive en remplaçante dans cette organisation où elle va avoir fort à faire pour se faire accepter par son nouveau partenaire Amon.

Witch Hunter Robin est une série de 26 épisodes produite par le studio Sunrise en 2002. WHR est dédié à tous les fans d'enquêtes sur fond de surnaturel et conspiration dans un monde au trait réaliste. C'est cet aspect proche de la réalité qui a été particulièrement travaillé : nos protagonistes sont relativement loin des stéréotypes classiques du Shonen, Robin est particulièrement timide, n'est pas un canon de beauté et nombres de plans sont présents pour nous le rappeler.

Si l'on a du mal à s'identifier aux personnages, en contrepartie il est plus facile de se concentrer sur les enquêtes, ici ne vous attendez pas à du Kindaichi, il n'y a pas d'énigmes à résoudre, le spectateur est complètement passif face aux courses poursuites entre les agents de la STN et les sorciers et qui se conclut la plus part du temps sur un très court combat. Et sur ce plan encore une fois il n'y a vraiment que très peu de fan service à se mettre sous la dent, excepté durant les premiers épisodes où Robin ne maîtrise pas ses pouvoirs, vous ne trouverez pas de gigantesques explosions propres aux Shonen.

Il existe encore un point que l'on pourrait reprocher à cette partie enquête qui s'étend pendant les 12 premiers épisodes. Pour une série se basant sur le paranormal la conclusion de ces chasses est bien trop propre, il n'y a pas vraiment de retournement de situation comme on peut en voir généralement dans les séries du genre comme un « La 4eme dimension » faute sûrement à l'approche très réaliste qui empêche au scénario quelques délires. La seule question que se pose le spectateur tout au long des épisodes sera « mais quelle est cette usine, et que font-ils des sorciers capturés ?» ce qui est tout de même fort peu pour du paranormal. Cependant il n'y a pas à s'inquiéter tout ces points n'empêchent pas le spectateur à prendre plaisir lors du visionnage de cette partie puisque les chasses sont vraiment bien travaillées et à aucun moment nos protagonistes se retrouvent aidés par un deus ex machina qui pourrait faire apparaître leur cible directement dans leur filet.

Outre donc ces 12 premiers épisodes très agréables qui font passer les enquêtes de la STN-J au premier plan, les 14 suivants vont se porter sur le fond de la trame, l'histoire va se concentrer autour des protagonistes et en particulier sur Robin. D'un rythme bien plus lent que la première partie mais cependant bien plus riche en combat il s'agit ici de la partie qui ne fait pas l'unanimité. Certains la préféreront à la première partie parce que l'on y apprend plus sur les personnages et d'autres préféreront la première partie d'avantage concentrée sur les chasses entre la STN-J et les sorciers. Pour ma part j'ai tout autant apprécié les deux mais là il faudra vous faire votre propre opinion.

Au niveau de l'animation, il n'y a pas grand-chose à redire, elle est d'une excellente qualité pour son temps et le choix de rendre les personnages très réalistes est un effort à saluer, dans la plupart des séries les personnages sont des caricatures faites pour que l'on puisse volontairement s'y identifier et ici en l'occurrence puisque les protagonistes ressemblent à monsieur tout le monde, le spectateur va résolument moins vouloir s'identifier à ces personnages humains. Et ça marche puisque l'on se concentre sur l'histoire qui ne se passe pas seulement dans un vieil entrepôt sombre mais aussi dans la rue en plein jour, ce qui nous change des ambiances que l'on retrouve habituellement. En revanche le problème se situe dans les décors clos, complètement modélisés en 3d, le rendu est bien médiocre en comparaison avec ce que l'on retrouve de nos jours : l'intégration est mauvaise, aucun travail au niveau de la colorimétrie, des gros plans sur des textures peu retravaillées, tout ça pourra choquer le spectateur mais après quelques épisodes normalement vous pourrez passer outre.

Pour conclure au final, Witch Hunter Robin est une bonne série, non exempt de défauts techniques, elle risque cependant de ne décevoir que ceux qui s'attendent à suivre une série entièrement basée sur le paranormal puisque ici ce sont les enquêtes qui prédominent sur le reste. La série passant actuellement sur la chaîne Manga, vous pourrez vous faire votre propre opinion, sinon vous trouverez la série en six dvd chez Beez.

Rédigé par Lamn Meliamne

Publié le 13 octobre 2006 à 18h56

Dernière mise à jour le 13 octobre 2006 à 18h23