Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Mario Kart DS

Pour les anciens fans du plombier sur roulettes, Nintendo a sorti sur sa portable une nouvelle itération de Mario kart. Dur de passer à coté quand un bon nombre de personnes le considèrent comme la meilleure version existante a ce jour. Le grand classique des soirées multijoueur viens reprendre sa place d'indispensable...

jaquette
Mario kart est une série parallèle à l’univers de super mario bros. Le premier épisode fut une telle réussite qu’il a été très rapidement considéré comme jeu a part entière, avec son lot de fana et de suites. Cet épisode DS tente d’apporter assez de nouveautés à ce genre si simple d’apparence pour renouveler l’intérêt, sans dénaturer d’un poil cette série maintenant sacrée pour bon nombre de joueurs.



Réalisation

Pas grand-chose à redire coté technique. Les graphismes sont beaux pour de la DS, colorés et fluides. Les musiques sont étonnement riches au casque, et les menus visent la perfection dans la simplicité.

Coté courses, on a le droit a un best-of de 16 courses provenant des versions précédentes retranscrites au caillou près, et a 16 nouvelles courses qui arrivent sans problème à leur tenir tête en qualité, ce qui n’est pas un mince exploit.Et coté modes de jeu, on a toujours le mode championnat avec pas moins de 8 coupes a gagner avec les classique 3 niveaux de difficulté, le mode time attack avec ses ghosts, le monde versus assez inutile, un mode Battle jouable contre l’IA et un tout nouveau mode mission avec une 50 aines d’épreuves à réussir, dans le même genre que crazy taxy.

Gameplay

Mariokart est un des seuls jeux qui touche réellement tout les âges, gamer comme novice. Il réussit sans problème à accrocher un enfant de 7 ans par sa maniabilité simple comme bonjour et parfaitement fignolée mais cela ne l’empêche pas d’accrocher aussi bien le vieux joueur par sa richesse, sa diversité et le petit truc qui fait que l’on ne maîtrise jamais parfaitement le jeu.

Car la ou un débutant se contentera de faire la course au mieux, un habitué dérapera a chaque virage (gain d’un petit boost) et utilisera défensivement certains bonus, et les joueurs experts eux déraperont aussi en ligne droite(snaking) et sauront se défendre en utilisant les informations du deuxième écran. Les meilleurs réussiront a éviter de temps en temps l’inévitable, les rageantes carapaces bleues. On pourrait croire que certaines techniques sont des bugs de gameplay détourné mais, comme smash bros avant lui, ces techniques sont trop équilibrées dans le jeu pour ne pas avoir été conçues volontairement.

Dans cet épisode DS les sauts, dérapages et raccourcis cachés sont à nouveau présents pour notre plus grand plaisir. Nintendo a clairement écouté ses fans, et ça lui réussit. Mais les nouveautés sont elles aussi présentes. En dehors de quelques changements sur les armes, la modification la plus importante est sans contexte l’utilisation du deuxième écran avec la liste des bonus des adversaires et la carte zoomée pour pouvoir anticiper les carapaces venant de derrière, de petits détails apportant énormément une fois bien maitrisés.

Multijoueur

Là on attaque la grande force du titre. Le mode wi-fi à 8, chacun jouant confortablement sur son propre écran, est tout bonnement jouissif. Rapide, stressant, avec des retournements de situation toutes les 2 secondes, il est toujours et même encore plus le roi du multi. Aucun bug ou défaut ne vient entacher le plaisir.

Le mode online, unique à l’univers mariokart, est extrêmement simplifié : juste à attendre que le serveur trouve automatiquement des joueurs (petit détail, le serveur tente de te trouver des adversaires a ton niveau selon tes scores online. Autre détail, la recherche est dès fois bien longue), un choix des courses par vote et c’est lancé. Rien de mieux pour une partie rapide. On peut aussi jouer avec ses connaissances sur le net à travers le système très discutable des codes amis.

A noter hélas que certaines des plus grosses courses ne sont pas disponibles pour le multijoueur, Nintendo ayant préféré les enlever plutôt que d’avoir des ralentissements. Dans un autre registre, le coté rapide et facile de la connexion au net permet de sales habitudes : un grand nombre de joueurs se déconnectant dès qu’ils se font un peu distancer, ou tout simplement un peu n’importe quand.

Durée de vie

Le mode solo souffre de la nouvelle politique de Nintendo de faire des jeux (trop) accessibles tout en gardant de la difficulté sous le coude pour les plus gros hardcore gamers. Résultat : une série de championnats faciles même dans le dernier mode de difficulté et des missions pas beaucoup plus dures. Tout peut être fait en une journée sans avoir besoin d’un gros entraînement. Maigre consolation, les ghosts à battre et les 3 étoiles sur toutes les missions ne sont pas accessibles au premier venu. Un peu faible face au vrai challenge qu’apportait une coupe étoile en 150cc du premier Mario kart. Obligeraient-ils ainsi les joueurs à se tourner vers la nouvelle fonctionnalité online ?

Difficulté mise a part, cette version DS est la plus complète à ce jour en mode solo (le plus grand nombre de courses, tous les modes classiques…championnat, time attack, battle... et un nouveau mode mission), alors qu'en multijoueurs, elle est l'indispensable des soirées DS, ou pour jouer tranquillement sans bouger de chez soi. Loin d’être un détail pour un titre qui s’apprécie surtout a plusieurs.

 

Les fans attendaient Nintendo au tournant, et on peut dire qu'il était au rendez-vous. On peut regretter une évolution trop faible de la série et un manque d’utilisation des possibilités de la DS, mais d’un autre coté on a un opus riche, fignolé et complété par un mode online inédit.

Rédigé par jaxom

Publié le 02 octobre 2006 à 23h15

Dernière mise à jour le 5 septembre 2010 à 19h47